La progression des maux de dos

Toutes les parties de votre corps se nourrissent à partir des nutriments qui sont transportés dans le sang. Si l’alimentation sanguine est 
coupée, c’est la famine pour les cellules et la mort éventuelle! C’est pour cette raison que des vaisseaux sanguins se rendent à chaque petit racoin de votre organisme… sauf pour vos disques! Seulement quelques capillaires atteignent la portion externe du disque. Tout l’intérieur du disque n’est pas desservi. Alors, comment se nourrit cette partie du disque?

Deux mécanismes assurent l’apport en nutriment et en eau :

  1. Mécanisme passif de diffusion : Pour faire une analogie facile à comprendre, imaginez qu’une portion de l’eau et des nutrimentspénètrent dans le disque par effet d’osmose ou d’infiltration.
  2. Mécanisme actif de convection : Ici on réfère à un mécanisme où l’eau et les nutriments sont « poussés » à l’intérieur du disque, comme la chaleur qui est poussée dans votre four à convection. Cette poussée est générée par le mouvement des vertèbres qui produit un effet de pompe.
     

Voici comment ça se passe au quotidien ou plutôt ce qui devrait se produire :

Lorsque vous êtes en mouvement, votre colonne vertébrale est sollicitée et vos vertèbres bougent. Ce mouvement de vos vertèbres produit un effet de compression-relâchement sur vos disques, comme un massage sur ces derniers. Imaginez maintenant que vous teniez une éponge dans l’eau et que vous la compressiez et la relâchiez à répétition. L’éponge se gorge d’eau lorsque vous relâchez la pression et se vide lorsque vous comprimez. C’est exactement ce qui se passe lorsque vous bouger et que vos vertèbres bougent adéquatement. Ainsi, les disques peuvent s’alimenter normalement.

Familièrement, ce mécanisme est aussi appelé pompe de réhydratation.

Quand le déséquilibre s'installe... 

Un problème de dos n’est pas une fatalité, ce n’est pas une « maladie » qu’on attrape comme la grippe. Il y a une cause, ou plutôt plusieurs causes aux lombalgies. Plus souvent qu’autrement, il est difficile de les cerner mais les études nous fournissent un modèle qui nous permet de mieux comprendre les lombalgies d’origine mécanique.

Habituellement, un traumatisme ou plusieurs petits traumatismes répétitifs entravent la mécanique de certaines régions de la colonne vertébrale. Étant donné que les vertèbres du bas du dos supportent une bonne partie du poids du corps, cette région est donc plus vulnérable.

Le déséquilibre installé, des blocages interfèrent avec la mobilité des vertèbres, donc de la pompe de réhydratation. Aussi, le disque commence à souffrir de « sous-alimentation ». Il s’assèche et devient ainsi plus fragile et friable. De plus, pour s’adapter à cette mobilité locale réduite, le corps amorce des phénomènes de compensation qui souvent, provoque une compression inégale sur le disque atteint. Cette situation amène le noyau à migrer vers l’extérieur et cause un bombement discal qui risque d’irriter et de comprimer des structures nerveuses sensibles à la douleur. À la longue, les fibres de l’anneau se détériorent et se fissurent sous l’effet de la pression continuelle et alors le noyau peut traverser les tissus endommagés : c’est la hernie discale.

Nous savons aujourd’hui que le disque est la structure lombaire la plus sensitive. Il n’est donc pas surprenant de constater que la cause principale des maux de dos est une affection impliquant le disque lui-même. En réaction à ces blessures et aux déséquilibres, le corps enclenche un mécanisme de protection musculaire. En effet, pour éviter toute blessure subséquente, le corps contracte les muscles en périphérie de la blessure afin de constituer un « corset musculaire naturel ». Cette contraction continuelle provoque une tension supplémentaire au niveau du disque et augmente ainsi la pression intra-discale, ce qui ajoute au problème déjà existant.

Cette augmentation de la pression intra-discale contribue à maintenir et amplifier le bombement discal ainsi que les blessures de l’anneau fibreux. Un cercle vicieux s’installe alors :

Plus de blessures ->  plus de contractions -> plus de blessures -> etc.

Afin de favoriser la guérison des tissus endommagés, le corps enclenche un processus inflammatoire local, ce qui contribue à augmenter davantage la douleur. À la longue, le disque se détériore et s’affaisse. Nous assistons alors à une dégénérescence discale. La hauteur du disque diminue et la charge du corps est alors transférée vers les articulations arrières (les facettes). Habituellement, le disque supporte 90% du poids du corps et les facettes l’autre 10%. Dans un cas de dégénérescence discale, les facettes doivent supporter un poids de plus en plus important, pouvant aller jusqu’à 50-70% du poids total. Cette surcharge sur les articulations arrières est la cause du syndrome facettaire qui représente environ 26% des douleurs lombaires. Durant tout le processus, des pressions et des irritations peuvent affecter les racines nerveuses qui émergent entre les vertèbres du bas du dos, vous ressentez alors des douleurs vives dans une ou dans les deux jambes, c’est la douleur sciatique !

___________________________________________________________________________________________________________

Le Traitement NovodosMC

Le Traitement NovodosMC est indiqué pour les adultes qui souffrent de lombalgies chroniques associées à des affections discales et facettaires et chez qui les autres approches thérapeutiques n’ont pas apporté une atténuation symptomatique satisfaisante et/ou un retour à une fonctionnalité appréciable.

Les deux causes fondamentales des lombalgies chroniques sont, un dérangement interne du disque intervertébral et une irritation des articulations facettaires. La responsabilité du disque intervertébral est parfois difficile à affirmer en raison de la banalité fréquente des signes radiologiques discaux chez l’adulte. L’origine discale peut toutefois être suspectée cliniquement sur la notion de lumbagos à répétition dans les antécédents, la notion d’impulsivité, l’association à un syndrome rachidien avec contracture paravertébrale, attitude antalgique, raideur segmentaire du rachis lombaire. 

Dans un travail visant à étudier les relations entre les lésions anatomiques vertébrales observées à l’autopsie et les antécédents de lombalgies, on a pu montrer une corrélation entre lombalgies et dégénérescence discale symétrique, rupture de l’annulus et ostéophytose vertébrale. 

Évidemment, il existe d’autres structures qui peuvent provoquer de la douleur lombaire mais elles sont généralement une source secondaire de douleur provenant des dommages collatéraux engendrés par un dérangement discale.

Le Traitement NovodosMC  est particulièrement efficace pour les lombalgies (ou cervicalgies) chroniques causées par une affection discale telles :

  • Bombement discal
  • Hernie discale
  • Dégénérescence discale
  • Syndrome facettaire 

La symptomatologie associée à ces affections se traduit généralement ainsi : 

  • Lombalgie associée ou non avec une radiculite (sciatalgie uni ou bilatérale)
  • Cervicalgie associée ou non avec une radiculite (brachialgie uni ou bilatérale)

Pour savoir si nous sommes la solution à vos maux de dos chroniques, rendez vous dans la section Est-ce pour moi?.

Pour en apprendre davantage sur tous les types de traitements pouvant enrayer les maux de dos, rendez vous dans la section Traitements de notre blogue.

Suivez-nous sur Facebook Twitter LinkedIn